Formation du BCPC délocalisée aux Marquises

Le ministre de l’Agriculture, de l’économie bleue et du domaine, Tearii Alpha, représenté par son directeur de cabinet Steeve Lefoc, accompagné de Benoît Kautai, maire de la commune, de Myrna Peterano, Tavana hau par intérim et de Georges A Mai, directeur du centre des métiers de la mer (CMMPF), ont ouvert la première formation du Brevet de capitaine de pêche côtière (BCPC) délocalisée dans un archipel éloigné.

Cette formation se déroulera du 7 février au 10 juin 2022 et se décomposera en deux temps, trois mois sur Nuku Hiva et un mois sur Tahiti. Cette promotion est composée de 16 jeunes marquisiens, tous issus du secteur de la pêche. In fine, cette formation permettra d’accéder à un titre professionnel de commandement, d’exercer leur métier de pêcheur côtier dit « poti marara » et d’obtenir une licence de pêche côtière. Cette formation délocalisée sur l’île de Nuku Hiva s’inscrit conformément à la volonté du Gouvernement de simplifier la démarche administrative.

En effet, la formation au BCPC, d’une durée initiale de 5 mois est dispensée sur Tahiti. Face aux nombreux freins comme les frais d’hébergement et de déplacement qui empêchent la formation de jeunes pêcheurs des archipels, le ministre Tearii Alpha a souhaité la mise en place d’un plan pluriannuel de formation dans les îles basé sur un recensement des demandes des îles éloignées. Tous les archipels sont concernés par cette action de formation délocalisée.

D’ores et déjà, plus de 400 demandes ont été recensées dans l’archipel des Marquises pour le BCPC mais aussi pour le certificat de pilote lagonaire (CPL – PCM) permettant d’accéder aux métiers de transport de passagers (tourisme) et de production agricole (coprah, pastèques).