Ouverture du 28ème Salon du tourisme – Tere Ai’a

C’est dans une ambiance amicale et chaleureuse que le Vice-président de la Polynésie, Jean-Christophe Bouissou, a ouvert les portes du 28ème Salon du tourisme.  Il était entouré du ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu, de la Vice-présidente de l’Assemblée de la Polynésie française, Sylvana Puhetini et de l’administrateur, chef des subdivisions administratives des îles du Vent et des îles Sous-le-Vent, Guy Fitzer.

Considéré comme le rendez-vous touristique incontournable du fenua, le salon se tiendra cette année en présentiel pour le grand plaisir des professionnels du tourisme, notamment ceux des archipels éloignés, ravis de renouer avec le grand public. Il réunit ainsi les 4, 5, et 6 février au Parc d’exposition de Mamao, près de 200 exposants issus des 5 archipels. Trois jours d’exposition pour offrir les meilleures offres promotionnelles aux résidents en matière d’hébergement, de transports, d’activités touristiques et bien d’autres services.

Dans son discours, le Vice-président a souligné l’importance de cet événement et a déclaré être très heureux d’inaugurer cette 28ème édition du salon du Tourisme – Tere Ai’a. « Le dernier salon datant de février 2020. C’est comme si nous sortons d’un long sommeil pour commencer un nouveau cycle, un « mataraii ni’a » du tourisme, d’une croissance pour retrouver nos niveaux de 2019 » a-t-il souligné.

Face à la situation sanitaire et en réponse aux difficultés économiques rencontrées par les professionnels du secteur ces 2 dernières années, le Gouvernement en coordination avec l’Etat, ont déployé des mesures concrètes permettant aux entreprises de se maintenir grâce au fonds de solidarité, à des prêts garantis et des mesures exceptionnelles en soutien à l’emploi.

Le Vice-président a tenu à saluer la mobilisation des équipes de Tahiti Tourisme et du Service du tourisme. En effet, depuis le 15 juillet 2020, de nombreuses actions ont permis de dynamiser le tourisme intérieur, stimuler la consommation intérieure afin de soutenir l’économie polynésienne : dispositif Titeti Ai’a, Voyage à 2, l’opération Black Friday, etc.

« Nous avons à présent un nouveau chapitre à écrire pour le tourisme polynésien. Certes, cette décennie s’est ouverte sur des bouleversements majeurs. Certes, il y en aura certainement d’autres. Mais nous savons aujourd’hui que nous sommes de taille pour nous inscrire dans ces nouveaux enjeux : diversification, qualité encore et toujours, préservation, durabilité, acceptabilité et inclusion, numérique » a conclu le Vice-président, Jean-Christophe Bouissou.