Point sur la situation épidémiologique au 2 février

La plateforme Covid-19, a organisé, ce mercredi après-midi à la Présidence, un point presse sur la situation épidémiologique en Polynésie française.

Le médecin épidémiologiste, Henri-Pierre Mallet, le responsable de la vaccination, en charge de la mobilisation communautaire de la plateforme Covid-19, Daniel Ponia, et le chef de projet Santé numérique et responsable process et data de la plateforme Covid-19, Romain Flory, étaient présents pour ce point presse.

Le docteur Mallet a tout d’abord fait une présentation des chiffres clés avec un résumé du bulletin épidémiologique de la semaine.

Il indique que le nombre de nouveaux cas confirmés de type « Omicron » a doublé ces dernières semaines. Le taux de positivé également a fortement augmenté, alors que le taux de dépistage est resté stable, ce qui indique une sous-estimation importante des cas. Henri Pierre Mallet a également indiqué que le nombre de cas importés est en diminution, ainsi que le taux de positivité parmi les voyageurs. Les cas importés ne représentent plus que 9% des cas (3% des voyageurs), et la totalité des cas importés et locaux sont de type « Omicron », avec un pourcentage de plus de 95%. La circulation s’intensifie donc sur l’île de Tahiti et Moorea, avec notamment des clusters identifiés. La plateforme Covid-19 a signalé que l’âge moyen des cas confirmés est de 33 ans et 65% ont moins de 40 ans (6% ont plus de 60 ans).

Daniel Ponia a ensuite fait un point sur la situation vaccinale en Polynésie française. Il a indiqué que la campagne de vaccination continuera de s’intensifier durant le mois de février avec notamment la réouverture du centre de vaccination grand format de la Présidence, à partir de demain, jeudi 3 février.

Daniel Ponia a également annoncé la fermeture provisoire du jeudi 3 au vendredi 11 février, des centres de vaccination suivants :

– Kiosque Infos Santé (Paofai)

– Faa’a Heiri

– Crèche Tama Here de Pirae

Puis, il a lancé un appel de vaccination pédiatrique, aux parents désireux de faire vacciner leurs enfants contre la Covid-19, ce samedi 5 février, de 8h à 11h, à l’Institut Mathilde Frebault à Mama’o.

Et finalement, le chef de projet Santé numérique, Romain Flory a différencié le pass sanitaire du pass vaccinal, en expliquant que le certificat de test négatif à la Covid-19, ne permettra plus l’obtention d’un pass vaccinal. Il a ensuite rappelé que les personnes ayant un pass sanitaire à jour, conservent leur QR code.

Il convient donc de prendre les mesures les plus adaptées pour limiter la propagation du virus en Polynésie. La plateforme Covid-19 rappelle l’importance de se faire vacciner et de maintenir les gestes barrières. Ils appellent aussi à la vigilance et à la responsabilité de chacun.