Vœux aux responsables des structures publiques du Pays

Le Président Edouard Fritch a présenté, vendredi, les vœux aux responsables des structures publiques du Pays.

« Ensemble, nous avons vécu une année 2020 singulière et particulièrement difficile. Face à la crise sanitaire et économique mondiale, toutes les équipes de tous les départements ministériels, vous tous, avez fait preuve de solidarité, d’implication et d’engagement. Les ministères avec leurs services et établissements ont rapidement pris la mesure des actions et de la nouvelle organisation à mettre en œuvre pour venir en aide aux familles, aux entreprises, aux acteurs et aux publics dont ils ont la charge au sein de leurs secteurs respectifs. Je veux vous remercier car, malgré la situation inédite et brutale de la crise, je peux vous dire que vous avez collectivement assuré et assumé la part de responsabilité et de travail qui vous incombe. » a déclaré le Président dans son discours.

« Aux côtés des communes, des communautés religieuses, l’Administration et les agents publics se sont engagés fortement. En première ligne les soignants et le corps médical. Cette mobilisation de tous a permis jusqu’à ce jour de maintenir l’économie » a ajouté le Président.

Les réserves financières accumulées depuis 5 ans ont permis de faire face très rapidement aux effets brutaux de la crise. Ceci signifie que nous avons toujours intérêt à être « fourmi plutôt que cigale » durant les périodes de croissance. La Polynésie dispose d’un bas de laine de l’ordre de 20 milliards Fcfp qui a permis de mettre en place très rapidement des amortissements sociaux pour les familles et des amortisseurs économiques pour les entreprises.

« Nos bonnes relations avec l’État et en particulier avec le haut-commissariat en Polynésie française, ont été un facteur capital dans la gestion coordonnée et raisonnée de la crise. » a également indiqué le Président.

Le Président a également souligné la nécessaire unité des forces vives de notre pays : « En situation de crise, il est essentiel que tout le monde marche dans le même sens. Cela évite des conflits ou des contestations qui auraient fatalement ralenti la lutte collective contre l’épidémie et ses conséquences. L’écoute, le dialogue et le respect construisent la cohésion ». Dans un monde instable caractérisé par la volatilité, l’incertitude, la complexité et l’ambiguïté, l’adaptabilité et la résilience sont à privilégier.

« Cette catastrophe sanitaire planétaire doit également nous conduire à méditer sur le message qui nous est transmis et sur les déséquilibres qu’elle révèle et qui affectent la planète comme notre société. Ce qui me conduit à penser que « Rien ne sera plus jamais comme avant » et que cette idée doit conduire nos actions. Des transitions s’imposent dans de nombreux domaines : écologique, énergétique, démographique, économique. », a poursuivi le Président.

Et le Président de citer l’interdiction de la pêche aux armements étrangers dans notre ZEE depuis 1996, la mise en place du plan Climat-énergie en 2015, ou encore la création du Te Tai Nui Atea, la plus grande aire marine gérée au monde de 5 millions de km2.

« Sur le plan économique, nous devons également prendre des mesures de transition en diversifiant notre économie par un développement durable de nos ressources primaires (…) Bien sûr, le tourisme restera un pilier important de notre économie et devra également prendre sa part de transition vers la durabilité. Je souhaite aussi que sur le plan sanitaire et éducatif, nous fassions également œuvre de transition. Sur le plan sanitaire, il est nécessaire de renforcer la prévention. », a également ajouté le Président.

De même l’administration devra contribuer à la transition en développant, à la fois la e-administration et l’accueil bienveillant et respectueux des usagers.

« Ces transitions nécessitent des pratiques nouvelles et un état d’esprit différent. La crise que nous venons de traverser nous oblige à redoubler d’efforts en cette année 2021 pour, d’une part sortir de la crise et, d’autre part amplifier nos transitions. », a également déclaré le Président.