Frédéric RIVETA

Frederic RIVETA élu du Tapurahuiraatira à l'APF

Frédéric Riveta est l’un des fidèles parmi les fidèles d’Edouard Fritch. Il faut dire qu’ils sont de la même génération, et que ce sont tous les deux des enfants des Australes, Edouard Fritch ayant grandi à Tubuai jusqu’à l’âge de six ans. « C’est un ami, un frère d’armes même ! On a vécu des moments de joie et d’autres plus difficiles, mais toujours ensemble », raconte Frédéric Riveta, natif de Rurutu dont il est maire depuis 24 ans ! Et il compte bien continuer à travailler pour ses administrés jusqu’à son dernier souffle en se présentant à nouveau aux prochaines élections municipales de 2020.

Sa proximité avec sa population et son investissement pour son île lui ont valu d’être réélu haut la main à chaque fois. Et c’est aussi ce qui le rapproche d’Edouard Fritch. Ils savent tous les deux l’importance que revêt un mandat municipal, car non seulement c’est l’occasion de se constituer une base électorale, mais surtout, cela permet de rester au contact des problématiques quotidiennes rencontrées par les habitants.

Ce dont il est le plus fier : avoir été le rapporteur du budget à l’époque de la réalisation des aéroports de Raivavae et de Rimatara à la fin des années 90, ce qui a vraiment changé la vie des habitants des Australes.

Son seul regret : ne pas avoir fait un mandat en entier en tant que ministre pour pouvoir aller au bout de ce qu’il avait entrepris.

Homme de consensus, Frédéric Riveta a en effet travaillé avec tous les gouvernements. Gaston Flosse, Gaston Tong Sang, Oscar Temaru, et bien évidemment Edouard Fritch, tous sont conscients de ses atouts et lui confieront des portefeuilles ministériels à l’Agriculture, la pêche ou encore à l’économie rurale. Aujourd’hui, il siège dans les rangs du Tapura Huiraatira à l’assemblée. Une institution qu’il connaît bien pour y avoir fait sa toute première entrée en 1 996 !

Après l’école de l’agriculture de Moorea, Frédéric Riveta est l’un des premiers à s’expatrier en France pour passer son Bac agricole et poursuivre dans une école d’horticulture. C’est ainsi qu’à son retour en Polynésie, après être passé par la case «service militaire », il intègre le SDR (service du développement rural) où il fera ses armes pendant une dizaine d’années. Après le concours d’entrée à l’école d’ingénieur, il repart à Montpellier se former en agronomie tropicale, avec une spécialisation dans la protection des végétaux. Diplôme en poche, il est aussitôt nommé chef du département phytosanitaire du SDR par le ministre de l’Agriculture de l’époque, Haamoetini Lagarde, dont il deviendra le directeur de cabinet l’année suivante.

Marié, père de trois enfants, avec trois petits-enfants, Frédéric Riveta aime s’adonner à la pêche en profondeur pour relâcher la pression quand son emploi du temps chargé le permet. Amateur de bonne chair, il aime faire la bringue et en profiter pour taquiner le « tura » (cette poubelle à corde qui fait un son de basse).

Frédéric Riveta se plaît à servir son pays « honnêtement » et à toujours « aller de l’avant malgré la tempête ». Car comme disent les anciens de Rurutu : « Haere mua mua roa ! »

Contact :
Tél. +689 40 41 61 29/ +689 40 41 61 30
Par courriel [email protected]