Moihara TUPANA

Moihara TUPANA élue Tapurahuiraatira à l'APF

Moihara TUPANA est née le 17 janvier 1982 à Papeete. Vivant en concubinage dans la commune de Faa’a, elle est maman d’une fille de 12 ans.

Elle fait son entrée pour la première fois en mai 2018 à l’assemblée de la Polynésie française. A seulement 36 ans, elle incarne en quelque sorte ce renouveau de la classe politique que la population appelle de ses vœux. A Tarahoi, son emploi du temps est bien rempli entre les réunions de la commission de contrôle budgétaire et financier (CCBF), la commission législative « Education » dont elle est la secrétaire, la commission permanente ainsi que les divers organismes extérieurs (conseil d’administration de l’OPH entre autres) où elle représente l’institution.

Son baccalauréat -série littéraire- en poche après des études au lycée Pomare 4, Moihara TUPANA s’inscrit à l’Université pour apprendre le Droit (1999-2001). Mais ce qui l’attire par-dessus tout, c’est d’être au contact des enfants. L’Education nationale constitue alors une réelle opportunité avec l’obtention d’un premier poste d’institutrice suppléante à l’école primaire de Ahe ; un retour aux sources dans cet atoll des Tuamotu où son grand-père a longtemps officié en tant que tavana.

Mais visiblement, l’enseignement n’est pas fait pour elle ! De retour à Tahiti, elle passe avec succès le concours d’entrée pour devenir assistante sociale, ce qui l’oblige à partir en formation à l’Institut régional du Travail social à Bordeaux. Quatre ans plus tard (2006), là voilà fin prête à mettre ses compétences au service de sa population à l’antenne des Affaires sociales de Faa’a. Une première expérience de sept longues années durant lesquelles elle va être confrontée à des situations qu’elle qualifie de « très dures », notamment au sein du département « signalement » de la cellule protection de l’enfance. Son obstination à faire bouger les lignes pour le bien-être des familles est reconnue en haut-lieu, au point d’être nommée en 2013 conseillère spéciale à la Présidence pour tout ce qui touche aux questions de Solidarité, puis en février 2014 chargé de mission au cabinet ministériel de Manolita Ly.

De la technicienne méthodique à l’engagement politique, Moihara TUPANA se décide à sauter le pas quelques mois plus tard, alors que le divorce semble consommé entre les pros et anti-Fritch au sein de l’édifice orange. Elle se range du côté du successeur désigné à la Présidence et fait partie des membres de son comité de soutien. « C’est l’instabilité politique qui m’a poussée à sortir de l’ombre », explique t-elle, uniquement dans un souci de ne plus revivre les dommages colatéraux d’un Taui bis. A titre personnel enfin, face à cette misère qu’elle a souvent côtoyée dans les quartiers, elle s’applique une sorte d’antidote qui se résume en trois mots : l’amour, la paix et la liberté.

Contact :
Tél. +689 40 41 60 53/40 41 60 98
Par courriel [email protected]