L’action du groupement dans le contexte de pandémie mondiale saluée par ses administrateurs

Sous la présidence de Maïlee Faugerat, le conseil d’administration de Tahiti Tourisme s’est réuni, en visio-conférence, jeudi, en présence de la ministre du Tourisme et du travail, en charge des transports internationaux, Nicole Bouteau.

Cette réunion animée par le comité de direction portait sur l’adoption du rapport d’activité et la clôture des comptes de l’exercice 2020 du GIE.

L’activité 2020 de Tahiti Tourisme a été marquée par les conséquences de la pandémie mondiale sur l’industrie touristique polynésienne. Dans ce contexte inédit de fermeture des frontières, puis de réouverture d’une partie des marchés émetteurs de « Tahiti et ses îles », l’organisme de promotion a dû faire preuve d’adaptabilité, de réactivité mais aussi de créativité pour alimenter en continu les partenaires locaux et internationaux sur l’évolution de la situation sanitaire du Pays, les perspectives mais aussi pour rester présente en tant que destination à l’international par des campagnes de communication ciblées.

Maïlee Faugerat a chaleureusement remercié les équipes pour le travail réalisé et leur engagement. Elle a également souligné les efforts des représentations internationales du groupement qui ont participé à l’effort de solidarité consenti par le GIE qui a renoncé à plus de 30% de son budget de fonctionnement afin de soutenir le plan de sauvegarde de l’économie mis en place par le gouvernement en mars 2020.

L’année 2020 a également été marquée par l’arrivée de son nouveau directeur général, en avril, Jean-Marc Mocellin, et la reconduction, pour 3 ans, de Maïlee Faugerat à la présidence de Tahiti Tourisme. En matière de gouvernance, les membres du groupement ont adopté une refonte importante des statuts instituant une parité de la représentation publique et privé au sein du conseil d’administration ainsi que la création de commissions favorisant la participation des membres à la définition des plans d’actions et budget du GIE. Aujourd’hui, Tahiti Tourisme compte près de 200 membres, 80 de plus qu’en 2019, grâce à une nouvelle politique d’adhésion mais aussi et surtout grâce à la dynamique insufflée.

Nicole Bouteau à tenu à se joindre aux remerciements de la présidente du conseil d’administration et de ses membres pour saluer le professionnalisme et le dévouement du directeur et de l’ensemble des collaborateurs du groupement qui ont su faire preuve d’une adaptabilité et d’une agilité remarquable face à une situation de crise mondiale qui perdure en 2021. Dans ce contexte de fermeture durant 4 mois de la Polynésie, et de la réouverture en juillet 2020 uniquement des marchés européens et américains, le bilan touristique 2020 en termes de fréquentation accuse une baisse de 70% comparable à la baisse constatée au niveau mondial. Les protocoles innovants (plateforme Etis.pf, Cov-Check, surveillance et prise en charge sanitaire) mis en place par le Pays ont permis de reprendre l’activité touristique nécessaire au maintien de l’économie polynésienne.

La ministre réunira les représentants de l’industrie touristique jeudi 3 juin afin d’évoquer les évolutions qui permettent, à compter du 9 juin, de reprendre les flux touristiques avec la France et l’Europe.