Observatoire du tourisme spécial riposte Covid-19

La ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, a réuni, mercredi après-midi, les membres de l’Observatoire du Tourisme (ODT), en présence de Céline Zaplana, secrétaire générale adjointe du Haut-commissariat, et de Maïlee Faugerat, présidente du Conseil d’administration de Tahiti Tourisme.

Il s’agissait de la première réunion des représentants de l’ensemble de l’industrie touristique depuis le début de la crise sanitaire due au Covid-19. Cette pandémie qui frappe la planète entière n’a pas épargné la Polynésie, l’activité touristique ayant été frappée de plein fouet.

Dans son propos introductif, la ministre a fait un point sur la situation sanitaire maîtrisée qui permet dès le 21 mai le déconfinement du Pays et la reprise le 22 mai des vols commerciaux d’Air Tahiti, qui opèrera dans un premier temps vers les 10 îles principales. Ce premier programme de vols devrait évoluer rapidement avec l’ajout de nouvelles îles et d’escales. Nicole Bouteau a également évoqué la situation économique de la Polynésie qui subit une crise majeure, sans précédent, avec l’arrêt quasi-total de l’activité touristique depuis mars dernier. Elle a rappelé l’intervention rapide du Pays afin de pallier les difficultés d’ordre économique et social auxquelles les entreprises polynésiennes et leurs salariés ont été et sont encore confrontés.

Ainsi, dès le 23 mars, le Conseil des ministres a adopté le Plan de Sauvegarde de l’Economie comportant les mesures nécessaires pour sauvegarder dans un premier temps les emplois, dans le contexte de confinement, et de soutien aux entreprises dans un deuxième temps. Ce plan a été suivi d’une mobilisation massive des moyens financiers du Pays. Ce sont ces interventions rapides qui ont permis au gouvernement de prendre toutes les mesures urgentes et nécessaires en matière de santé publique, de préservation des emplois et des entreprises. L’Etat apporte également son soutien au travers du Fonds de solidarité et du PGE (prêt garanti par l’Etat).

L’ODT s’est poursuivi par la présentation des dispositifs participatifs d’accompagnement des acteurs du tourisme qui ont démarré fin mars avec des échanges quasi quotidien avec l’ensemble des acteurs sur l’ensemble du territoire. Dans un premier temps, ces travaux participatifs ont permis d’accompagner les professionnels dans la mise en œuvre du plan de sauvegarde de l’économie ainsi que pour créer un espace d’échange sur la situation des îles et des problématiques rencontrées. Ce sont plus de 40 visio-conférences par filières, par île et par thème, qui ont été organisées en 2 mois. Des dispositifs règlementaires de soutien, accompagnés d’aides au secteur ont résulté de ces rencontres.

Parallèlement, les acteurs se sont mobilisés pour établir des recommandations et protocoles sanitaires par filière touristique. A cet effet, un guide à l’attention des professionnels du tourisme, validé par le PC sanitaire Covid-19, sera diffusé dès cette semaine. Un séquençage du séjour des visiteurs, tout en gardant une identité et authenticité polynésienne, a été pris en compte dans l’élaboration de ce guide qui sera accompagné d’une charte. Par ailleurs, un plan de formation pour l’accompagnement immédiat des acteurs, pour la qualification des demandeurs d’emplois ainsi que la certification des professionnels est en cours d’élaboration.

Une « task force » composée de représentants des différents segments de l’industrie touristique polynésienne a également été constituée pour identifier les opportunités de marchés et définir des scénarios et conditions propices et réalistes de reprise du tourisme international face au contexte mondial. Ces travaux sont alimentés d’études benchmark, de veille médiatique et concurrentielle réalisées par Tahiti Tourisme. Le Centre d’Etudes du Tourisme d’Océanie et de Polynésie (CETOP) de l’Université de Polynésie française est aussi en appui de ces travaux.

Enfin, Tahiti Tourisme déploie depuis plusieurs semaines un plan de communication et de sensibilisation de la population, pour soutenir le tourisme d’intérieur, et de réassurance face à l’anxiété qu’a généré et génère encore le Covid-19. L’ensemble de ces présentations a été ponctué et suivi d’échanges relatifs aux problématiques rencontrées par l’industrie, à la reprise du tourisme local et aux conditions de la reprise des arrivées internationales.

Nicole Bouteau a conclu cette rencontre en exprimant sa détermination sans faille, ainsi que de celle de ses équipes, du service du tourisme et de Tahiti Tourisme, à oeuvrer avec l’industrie pour relever le tourisme polynésien. « Nous devons surmonter cette année extrêmement difficile, et passer à la suivante. Aujourd’hui nous sommes mis à l’épreuve mais nous nous relèverons vraisemblablement par une reprise progressive », a indiqué la ministre.

Dans ce contexte exceptionnel, l’Observatoire du tourisme se réunira désormais de manière mensuelle.