L’Assemblée n’est pas un Mercato

Contrairement à ce que certains laissent entendre publiquement, le groupe TAPURA HUIRAATIRA ne perd pas son énergie à racoler les élus des autres groupes à l’Assemblée. Faut-il le rappeler, notre groupe bénéficie d’une majorité large et solide.

Contrairement à ce que certains laissent entendre publiquement, le groupe TAPURA HUIRAATIRA ne perd pas son énergie à racoler les élus des autres groupes à l’Assemblée. Faut-il le rappeler, notre groupe bénéficie d’une majorité large et solide.

Quand d’autres placent les prochaines élections législatives et territoriales au centre de leurs préoccupations et font du positionnement sur la liste de 2023 leur fond de commerce, les élus du groupe TAPURA HUIRAATIRA, dont la majorité des membres sont des élus de proximité, travaillent à trouver les meilleures solutions possibles pour à la fois protéger les polynésiens de la COVID-19 et surtout de ses variantes, sauver l’économie de notre Fenua et préserver l’emploi.

Nous ne pourrons pas faire sans l’aide de l’ETAT,  nous saluons les engagements du ministre des Outremers dans ce sens et nous attendons leur mise en œuvre notamment en faveur des compagnies aériennes.

Comme il l’a rappelé dans son allocution, les entreprises polynésiennes ont déjà bénéficié de plus de 65 milliards d’aides de l’Etat depuis le début de la crise. A cela il faut rajouter les nombreuses aides du pays (aides à l’emploi, aides aux entreprises, etc…) pour un total de plus de 20 milliards engagés. Sans oublier les retombées de la commande publique.

Au vu de ces chiffres, entendre dire que les entreprises ne sont pas aidées relève de la mauvaise foi.

Certains entretiennent l’instabilité en confondant l’Assemblée de Polynésie avec un « MERCATO » où on prête des élus, on les reprend, faisant et défaisant les groupes dans un contexte où les vraies préoccupations, celles de ceux qui se soucient des autres, sont ailleurs.

La stabilité politique constitue ce dont notre pays a le plus besoin pour traverser ces temps difficiles. C’est pourquoi notre majorité reste plus soudée que jamais, soutenant sans faille notre gouvernement conduit par un courageux capitaine, notre président Edouard FRITCH qui tient bon la barre malgré les choix difficiles et les critiques trop souvent gratuites.

La limitation des aller et venues sur notre territoire n’était pas la solution que nous avions imaginée, aujourd’hui nous devons composer avec… Il en va de notre responsabilité collective d’en réduire la durée.

Aux côtés de notre gouvernement nous œuvrons sans relâche pour trouver le meilleur équilibre entre la santé et l’économie. Nous ne sacrifierons ni l’un ni l’autre. Les polynésiens peuvent compter sur l’engagement et la solidité de notre groupe.

Nous savons la confiance que vous avez en nous et vous en remercions. ENSEMBLE nous y arriverons.