Mot du Président Edouard FRITCH – Rencontre avec le nouveau bureau du CESEC

Mot du Président Edouard FRITCH
Rencontre avec le nouveau bureau du CESEC
Le 23 Septembre 2020

Monsieur le Président du CESEC,
Mesdames et messieurs les membres du Bureau,

Chers amis,

Soyez les bienvenus et merci d’avoir répondu à notre invitation pour partager ce moment de convivialité, en présence de l’ensemble du gouvernement.

Nouveau gouvernement, nouveau bureau du CESEC. Ce calendrier est une pure coïncidence.

Permettez-moi de féliciter le nouveau président du conseil et son bureau.

Félicitation monsieur Sommers pour votre élection.

Je formule le vœu qu’en tant que partenaires institutionnels, nous puissions continuer à collaborer et à travailler en bonne intelligence.

A cet égard, je salue et remercie le président sortant, monsieur Kelly ASIN, pour le travail accompli.

Collaborer, travailler en bonne intelligence, ne signifie pas docilité ou soumission de l’un vis à vis de l’autre.

Nous souhaitons le parler vrai, nous souhaitons faire progresser les choses.
Nous souhaitons la liberté de penser, nous souhaitons la critique constructive.

Vous m’avez toujours entendu dire que l’on est plus intelligent à plusieurs que seul. C’est cette intelligence collective que je cherche et que je formule de mes vœux.

La raison pour laquelle je dialogue notamment avec les maires et les confessions religieuses, c’est pour leur vision et leur perception du terrain et des réalités.

Vous, par votre représentation des groupes, des adhérents ou des associations qui vous ont désignés, vous détenez, normalement, des informations utiles sur les préoccupations et les soucis de vos groupements. C’est cette connaissance des réalités qui nous intéressent.

Mon obsession, en tant que chef de l’exécutif de notre Pays, est de prendre les bonnes décisions qui servent l’intérêt général.

Je me pose continuellement la question suivante : Avons-nous pris les bonnes décisions ? Avons-nous conçu le bon dispositif, la bonne mesure qui répond aux soucis de la population et qui améliore la vie quotidienne des personnes ?

J’ai été élu pour prendre des décisions qui nous mènent vers le progrès. Une majorité des Polynésiens m’ont fait confiance pour les mener vers un avenir de paix, de partage et de prospérité. Je veux assumer cette responsabilité avec dignité. J’aime mon pays et j’aime mon peuple. Je veux être à la hauteur de la confiance qui m’a été accordée.

Mes chers amis, voilà, en résumé, ce qui m’anime et ce qui guide ma perception de l’utilité de votre institution. Etre au plus près des réalités.

Pour terminer, je voudrais vous présenter mon gouvernement.

Monsieur Tearii ALPHA, Vice-président. Il est ministre de l’agriculture, de l’économie bleue et du domaine. Il est également en charge de la recherche.

Monsieur Yvonnick RAFFIN, ministre des finances, de l’économie. Il sera également en charge de l’énergie, de la PSG et de la coordination de l’action gouvernementale.

Monsieur Jean Christophe BOUISSSOU, ministre du logement et l’aménagement. Il est également en charge des transports interinsulaires.

Madame Nicole BOUTEAU, ministre du tourisme et du travail. Elle est également en charge des transports internationaux et des relations avec les institutions. Elle est votre interlocutrice privilégiée.

Monsieur Heremoana MAAMAATUAIAHUTAPU, ministre de la culture et de l’environnement. Il sera en charge de la jeunesse, des sports et de l’artisanat.

Monsieur Jacques RAYNAL, ministre de la santé. Il est en charge de la prévention.

Madame Christelle LEHARTEL, ministre de l’éducation et de la modernisation de l’administration. Elle est également en charge du numérique.

Monsieur René TEMEHARO, ministre des grands travaux. Il est en charge des transports terrestres.

Enfin, madame Isabelle SACHET, ministre de la famille, des affaires sociales et de la condition féminine. Elle est en charge de la lutte contre l’exclusion.

Et, pour ma part, je garde l’égalité des territoires et les affaires internationales.

Je vous remercie.