Vœux du Président Edouard Fritch au Conseil Economique, Social, Environnemental et Culturel

Le Président Edouard Fritch a présenté, mardi matin, ses vœux au Conseil Economique, Social, Environnemental et Culturel.

« Ce n’est pas un exercice facile, vous en conviendrez, de résumer une année aussi complexe et aussi singulière que celle qui vient de s’achever. Les évènements auxquels nous avons dû faire face étaient non seulement imprévisibles par leur soudaineté et par leur ampleur, mais surtout, ils ont impacté pour la première fois, l’ensemble de la planète en nous questionnant sur nos modes de vie et nos façons traditionnelles de penser. », a déclaré le Président dans son discours.

Le Président a rappelé que, dès le début de la crise, des mesures d’urgence et des moyens considérables ont été mobilisés. Un plan de sauvegarde puis de relance, organisant les mesures budgétaires et réglementaires indispensables, ont permis le déploiement massif de nombreuses aides publiques. « Nous avons démontré, à de multiples reprises, notre capacité à nous mobiliser pour apporter des réponses concrètes aux sollicitations de nos entreprises et de nos concitoyens, le tout dans un climat de confiance mutuelle, (…). Nous devons absolument poursuivre ce mode de concertation pour que les actions qui seront déployées dans les prochains mois, soient puissantes et efficaces. », a indiqué le Président.

« Tout d’abord, notre engagement en faveur de la santé publique ne faillira pas. », a souligné le Président.  Les moyens et les efforts pour assurer la santé des Polynésiens seront consolidés. Un effort sans précédent sera également engagé pour permettre le plus rapidement possible, la vaccination d’une grande majorité de la population qui constitue. Vaccination qui sera « volontaire et gratuite », a rappelé le Président.

Le Président a poursuivi en mettant en exergue le fait que les réserves financières judicieusement constituées entre 2015 et 2019, périodes de croissance, ont permis de disposer de moyens d’intervention immédiatement mobilisables, de rétablir la confiance et d’affronter la crise économique en étant mieux armés. La Polynésie française disposait, en effet, d’une réserve de l’ordre de 20 milliards Fcfp, qui a permis de mettre en place très rapidement des amortisseurs sociaux pour les familles et des dispositifs de soutien économique pour les entreprises. En renforcement des moyens décidés par le Pays, l’Etat a consacré, pour sa part, près de 60 milliards Fcfp à la Polynésie. « Grâce à ces moyens exceptionnels, le tissu économique a pu être sauvegardé. », a souligné le Président.

Relance économique et transition environnementale

Concernant les grands axes de la politique de l’emploi et de la formation professionnelle, l’objectif est d’infléchir significativement la courbe du chômage grâce à une politique de la formation professionnelle réactive et garante de l’accès pour tous à une formation de qualité. « Dans le sillage des efforts déjà engagés, nous allons mobiliser toutes nos énergies et nos moyens pour que nos entreprises puissent dans un premier temps survivre, puis progressivement, dans un second temps, se redresser. Pour cette année 2021, vous le savez, nous avons inscrit au budget primitif les moyens exceptionnels pour maintenir en activité les dispositifs d’aide à l’économie et à l’emploi. », a déclaré le Président.

« Nous devrons également nous engager avec conviction pour accompagner nos diverses transitions à savoir :  la transition alimentaire pour nous assurer d’une grande autosuffisance agricole, la transition environnementale pour protéger notre patrimoine commun, la transition énergétique pour moins de carbone et plus d’indépendance et enfin, la transition numérique pour donner une plus grande facilité d’accès à l’information et à l’éducation. », a continué le Président.

Le Président a également indiqué que la reprise de la consommation, qui est un des éléments importants de la dynamique de la croissance du PIB polynésien, a été portée par les aides publiques de l’Etat et du Pays mais aussi par une activité dynamique de la part des établissements de crédit et que l’épargne accumulé pendant la période de confinement a également favorisé la reprise au mois de juillet.

« L’année 2021 sera également une année chargée de grands rendez-vous, avec de multiples réformes et des mutations inévitables dans les comportements et les modes de vie. », a ajouté le Président, en indiquant aussi que l’ouverture d’un magasin d’armes à feu, à proximité d’un grand collège et lycée de Papeete, était « décalée dans le contexte actuel ».

« Nos gênes sont imprégnés d’une capacité de résilience et de survie héritée du Peuple de Moana a Hiva, ce peuple océanien de la Pirogue. Regardons l’avenir avec humilité et optimisme. Ayons confiance et faisons un large crédit à la nature humaine. Restons dignes et avançons ensemble », a conclu le Président.