Mission d’évaluation de la mise en œuvre du Certificat Polynésien des Métiers d’Art (CPMA) et du Brevet Polynésien des Métiers d’Art (BPMA)

La ministre du Tourisme et du Travail, Nicole Bouteau, a reçu, mardi matin, Jean Borel, inspecteur de l’éducation nationale option Métiers d’Art, actuellement en Polynésie française pour une mission d’évaluation, au sein du Centre des Métiers d’Art,de la mise en oeuvre du Certificat Polynésien des Métiers d’Art (CPMA) et du Brevet Polynésien des Métiers d’Art (BPMA). Il était accompagné du directeur du Centre, ViriTaimana, et de Tokai Devatine, enseignant d’histoire et cultures polynésiennes au CMA.

Créé en 1980, le CMA a pour vocation la formation théorique et pratique d’artisans hautement qualifiés dans les disciplines artistiques traditionnelles et modernes ainsi que la recherche et le perfectionnement des techniques artisanales. Le Centre dispense, depuis 2016, 2 types de formations menant au CPMA équivalent à un CAP, et au BPMA équivalent à un baccalauréat professionnel. La reconnaissance de ces deux diplômes adaptés aux spécificités polynésiennes et leur inscription au répertoire national des certifications professionnelles sont intervenues en 2019.

Durant une semaine entière, Jean Borel, co-rédacteur des référentiels pédagogiques de ces diplômes, aura pour mission principale d’établir, 5 années plus tard, le bilan de leur mise en œuvre au centre des métiers d’art, et fera des recommandations visant à améliorer les aspects pédagogiques et organisationnels de ces formations.

Ce bilan constituera également une étape préparatoire à la mission de l’inspectrice générale, Brigitte Flamand, prévue du 17 au 23 octobre prochains, pour la mise en place d’un diplôme de niveau Bac+3 (licence), le DN MADE (Diplôme National des Métiers d’Art et du Design), qui a fait son apparition au niveau national à la rentrée 2018. Il s’agit d’une nouvelle formation aux métiers d’art et de design. 

Avec l’ambition de proposer un véritable parcours de formation dans les métiers d’art et les arts plastiques du CAP à la Licence, le centre des métiers d’art a entamé des discussions, avec l’Université de la Polynésie française et la Direction Générale de la Création Artistique (DGCA), à Paris, sur la faisabilité de disposer d’un diplôme de niveau licence afin de proposer à ses élèves la possibilité de poursuivre avec un cursus universitaire dispensé en Polynésie.

Jean Borel présidera jeudi le jury du « Parau Tu’ite Hanahana« , titre qui vient récompenser le travail d’excellence réalisé par les étudiants du centre. Ce titre vient reconnaître les compétences acquises à travers la compréhension du patrimoine polynésien et océanien dans les domaines de la gravure, de la sculpture, de la peinture ou des arts numériques. Les travaux des élèves diplômés seront ensuite présentés au public vendredi 25 juin, à 18h30, au sein du Centre des Métiers d’Art.