Le gouvernement simplifie la prise en charge du fret de certains produits pour les îles

Initialement limitée au coprah, aux produits de première nécessité et aux eaux embouteillées, la prise en charge du fret maritime par le budget du Pays a été progressivement étendue aux produits agricoles transformés.

Afin de mettre fin à certaines lourdeurs administratives et dans un souci de simplification, le Conseil des ministres a décidé, mercredi, de procéder, par voie d’arrêté, à la modification des dispositions en vigueur relative aux modalités de l’agrément de prise en charge du fret maritime.

Désormais, toute personne, physique ou morale, répondant aux exigences des nouvelles dispositions pourra bénéficier de la prise en charge du fret sans avoir besoin de solliciter au préalable un agrément auprès de la DGAE.