Le Président Édouard Fritch à l’écoute des entreprises – Zone industrielle de Tipaerui

Le Président Edouard Fritch, accompagné du ministre des Finances et de l’Economie, Yvonnick Raffin, et du ministre des Grands travaux, René Temeharo, est allé à la rencontre d’un panel d’entreprises situées dans la zone industrielle de la Tipaerui.

Dans un contexte d’après-crise sanitaire et de ralentissement de la croissance mondiale, les dirigeants des entreprises locales ont dû faire face à de nombreux défis. Pour le Président, l’objectif de cette tournée était d’évaluer les difficultés afin de mieux accompagner les entreprises et leur permettre de maintenir les emplois.

La visite a débuté dans les locaux de la Tahitienne de Secteur Public (TSP). Cette société de 108 salariés, est spécialisée dans la collecte des déchets. Elle a été fortement mobilisée lors de la crise Covid. Le Président a ainsi profité de cette rencontre, pour féliciter les agents de l’ombre ayant participé à la lutte contre le Covid.

La visite s’est poursuivie auprès d’entreprises industrielles, qui ont ainsi pu présenter l’ensemble de leurs activités. Les membres du Gouvernement se sont rendus à Plastiserd, une entreprise de 90 salariés, spécialisée dans la fabrication et la distribution d’emballages et de divers articles en matière plastique, puis à Tahiti Sign, spécialisée dans l’impression de multiples supports (signalétique, PLV, Covering) avant de se rendre à Tahiti Acces spécialisée dans la réalisation de portail automatique, pergolas, clôture …etc.

Puis le Président et les ministres se sont rendus à Fenua Wood, une jeune entreprise dont le cœur d’activité est la valorisation du bois local. Une ressource que le Gouvernement souhaite développer. Les employés ont ainsi pu présenter différentes réalisations, plaques sculptées, chaises, tables ou encore enseignes entièrement fabriquées à partir des essences de bois de Polynésie.

Pour finir, ce sont les entreprises spécialisées en menuiseries aluminium, Pacific Alu (65 salariés) et Somalu (130 salariés), qui ont clôturé la visite.

Lors de ces visites, les dirigeants ont tenu à partager leurs difficultés face à l’augmentation des coûts des matières premières importées (+ 40% sur certains matériaux), aux retards d’approvisionnement ou encore face à la hausse du fret maritime. Pour certains, la commande publique initiée par le plan de relance, ainsi que le PGE, ont permis de maintenir à flot les emplois, et même de réembaucher de nouveaux salariés. De plus, la capacité de résilience de ces entreprises, s’est avérée vitale. En effet, nombre d’entre elles se sont diversifiées afin de prospérer.

Le Président a ainsi salué le travail accompli par ses entreprises : « Aujourd’hui, j’ai rencontré des chefs d’entreprise courageux, qui ont su faire preuve d’innovation et s’adapter à de nouvelles contraintes. Le Gouvernement reste vigilant afin de les accompagner au mieux face aux difficultés et de les soutenir dans la mesure de ses moyens ».